Des nouvelles des éditeurs

Salut les romantiques,

J’ai quelques nouvelles pour vous des maisons d’édition que j’ai contactées.

La mauvaise en premier, SO(S) ROMANTIC a été recalé par City Éditions, la maison d’édition basée en Normandie qui a publié le premier roman de mon amie blogueuse Marie Vareille.

Voici le mail reçu hier soir :

Bonjour,
Merci de votre mail et de votre message trouvé sur Facebook. Nous avons lu votre roman, mais nous ne le publierons. Nos lecteurs ont trouvé qu’il y manquait un petit quelque chose, tout en insistant malgré tout sur ses qualités et notamment une belle histoire. Nous vous souhaitons bonne chance dans votre recherche d’éditeur.
Bien cordialement,
Frédéric Thibaud
Il faut savoir que j’ai envoyé une première fois mon roman en novembre 2014, et que je n’ai pas arrêté de les relancer depuis, même par téléphone et Facebook. Résultat : jamais de réponse ! Je suis contente d’avoir enfin leur retour, même s’il est négatif. Je trouve ça encourageant.
Du côté de Rebelle Éditions, c’est différent. Là j’ai reçu une proposition de contrat. Oui, oui, vous avez bien lu : UN CONTRAT !!!!
Bon… On ne saute pas tout de suite au plafond.
Je dois dire qu’en lisant entre les lignes, ce contrat ne me semblait pas très équitable. Du coup j’y suis allée au culot et j’ai tenté de négocier en expliquant point par point dans un long email détaillé et argumenté pourquoi je souhaitais revoir certains clauses :
Bonjour,
Après étude des deux contrats que vous m’avez fait parvenir, j’ai déjà quelques remarques à vous formuler.
1/ Il n’est fait nulle part mention d’à-valoir, que ce soit pour l’édition papier ou numérique. J’ai conscience que la taille de votre maison d’édition ne vous permet peut-être pas de verser d’à-valoir à chaque auteur, en particulier lorsqu’il s’agit d’une illustre inconnue. Cependant, je tiens à attirer votre attention sur le fait que j’ai commencé à mes frais la promotion de mon roman via le blog www.sosromantic.com, lequel comptabilise près de 20 000 visiteurs depuis sa création en mars 2014. En outre, 250 fans me suivent sur Facebook + 130 sur Twitter, soit potentiellement 380 achats assurés, sans compter les amis des amis, etc. Au vu de ces chiffres, j’espère de votre part un à-valoir d’au minimum 500€ à la signature du contrat, suivi de 500€ supplémentaires le mois du premier tirage. 
2/ Toujours par rapport à la promotion que j’ai entamée il y a 1 an et ½, mes lecteurs ont hâte de voir le livre sortir et je ne saurai les tenir en haleine pendant 2 ans de plus avant la sortie de SO(S) ROMANTIC. Aussi, j’aimerais que mon roman sorte en 2016 au plus tard, ce qui suppose un réarrangement de votre planning d’édition. 
3/ Je tiens expressément à inclure au contrat une clause de non compensation inter-droits. 
4/ Je souhaite également des droits d’auteur progressifs en fonction d’un volume de vente déterminé en commun accord avec vous.
5/Je ne tiens pas à signer dès aujourd’hui un contrat de cession des droits audiovisuels. Les conditions afférentes à une éventuelle adaptation seront négociables en temps voulu, sans garantie de signature de ma part. 
6/Sur l’édition numérique, je souhaiterais toucher a minima 40% de droits d’auteur contre les 20% indiqués dans le contrat que vous m’avez envoyé. 
7/ En dehors de la reddition annuelle des comptes, je souhaiterais pourvoir accéder à distance au suivi de mes ventes. J’ignore si cela est possible. 
Je reste ouverte à la négociation et vous prie d’agréer mes plus sincères salutations.
Anne-Marie CHANCEREL
Et la réponse :
Bonjour,
Comme nous n’accepterons aucune de vos exigences, nous préférons donc vous dire non pour une publication chez Rebelle. Et nous vous souhaitons donc bonne continuation dans votre recherche d’éditeurs.
Cordialement,
Astrid Lafleur.
Ou comment se faire bouler en moins de 2…
pigeon gif
Apparemment la négociation serait malpolie du point de vue de l’éditeur.
On est censés travailler gratuitement et fermer sa gueule en plus.
SANS COMMENTAIRE.
La bonne nouvelle enfin, c’est que mon roman a passé la première étape de sélection chez Hélène Jacob et qu’il est actuellement officiellement en comité de lecture. On me promet une réponse mi-octobre. Attendons de voir !
Quoi qu’il en soit, je participe quand même au Prix du Livre romantique et au Prix du Nouveau talent 2016 à la fin du mois (raison pour laquelle je vais retirer mes chapitres du blog, c’est interdit par le règlement des concours d’écriture).
J’espère revenir vers vous très vite avec la bonne nouvelle tant attendue !
Croisez vos roudoudous,
Bye
~Joy

Passe à ton voisin !